Reconductions en région

poitiersMétrobus quant à lui (qui totalise à date 76% de PDM), est reconduit sur Besançon et Poitiers. Vitalis, la régie des Transports de Poitiers, confie pour 3 ans la concession
publicitaire de son parc de bus. Le contrat prévoit l’exploitation de 767 faces (intérieur et extérieur des bus) réparties sur le parc de 117 bus qui desservent 12 communes de l’agglomération poitevine (138 000 habitants). D’après Metrobus, le réseau de transport enregistre plus de 15 millions de voyages par an.

Image1Début mars on se souvient que la régie avait aussi été confirmée pour une durée de 4 ans pour la concession de Besançon. Le contrat bisontin, effectif depuis le 1er mars 2014, prévoit l’exploitation de 491 faces publicitaires sur le parc de 163 bus desservant 7 communes de l’agglomération (131 000 habitants), totalisant environ 24 millions de voyages par an.



Acheter du CPM (au spot/contact) en dooh, c’est possible…

Acheter l’audience qui vous intéresse…c’est possible avec PLAY.

Pour délivrer les profils socio-démographiques, socio-comportementaux et habitudes de consommation de l’audience dans ses malls (et par malls), CCF a travaillé sur le croisement de données issues de SIMARIS 2012, Kantar World Panel 2012 et Experian 2012 appliquées spécifiquement aux parcours PLAY en malls. Fort de premiers résultats de post test d’efficacité publicitaire et ventes (via les instituts Iligo, Popai, ou Ipsos), l’afficheur qualifie et connaît de manière approfondie les attentes en termes de publicités des shoppers. Quand on sait que 76% des décisions d’achat se font sur le point de vente on comprend l’enjeu pour les marques d’être sur « le dernier mètre » et d’activer le top of mind.

ccf audience play

Les maître mots chez PLAY sont QUALIFICATION et MODULARITE. Qualification des audiences, des malls et jusqu’au totem lui-même. D’où le déploiement d’offres packagées en hyper affinité / proximité avec les enseignes et la possibilité de sélectionner au cas par cas des totems identifiés. Quant à l’enjeu de la MODULARITE, PLAY propose plusieurs modes d’achat et modulations tarifaires : MODULARITÉ GÉOGRAPHIQUE, MODULARITÉ TEMPORELLE (Full time, Part-Time, Access), MODULARITÉ DURÉE (semaines consécutives préférentielles).

playsurmesure

De plus, on note une tendance de fond : le relais sur le mobile. CCF travaille sur le déploiement fin 2014 d’une solution Mobile permettant un vrai rebond, entre les écrans (OOH/DOOH et mobile/web).

2014 année du Mondial de l’Auto…l’OOH dans les starting-blocks

ooh dans les startingL’édition 2012 avait affiché 1,2 million de visiteurs, dont 66% d’hommes. 35% de familles avec enfants qui affirmaient leur intention d’acheter une voiture dans les 2 ans. (sources : SIMM TGI 2013, foyer avec enfants de 0-12 ans).

oohauto

Le Mondial est un rdv incontournable pour les marques du secteur. Tous les afficheurs proposent donc une fois encore cette année des offres packagées …les marques elles aussi, sont dans les starting-blocks…

 

Nous consulter, « faut » en savoir plus …

Le piéton à l’honneur

Avec plus de 15,9 millions de déplacements par jour de semaine en IDF (soit 39% des déplacements exclusivement à pied*), le piéton est à l’honneur dans le dernier numéro de la revue d’INfluencia, « Contact ». Avec le développement de la mobilité et de la technologie le piéton est au cœur des problématiques des média OOH et DOOH. Il est un enjeu d’études sociologique autant que publicitaire.

Il n’existe pas 1 piéton mais des piétons, avec des mobilités différentes, des rythmes, des attentes et des exigences aussi parfois très changeantes. Ce potentiel d’opportunités de contact et d’expérience avec les marques a bousculé les offres et le marketing des afficheurs. « Pour émerger dans la sur-sollicitation publicitaire, l’analyse sociodémographique ne suffit plus. Il faut réussir a comprendre les modes de vie des consommateurs qui passent devant les affiches, le lieu où ils se trouvent, leur état d’esprit, mais aussi la qualité de leur attention qui est de plus en plus impactée par le téléphone mobile, la musique ou plus simplement les bruits de la ville », souligne Caroline Mériaux, directrice du marketing, de la relation client et de la communication chez Clear Channel France. Les afficheurs ont intégré des approches plus affinitaires dans l’étude de leur audience: la méthode CAST chez Clear Channel, la gamme Touch de MediaTransports.

On assiste même au développement d’une nouvelle notion : le « piéton roulant » pour dire la conjugaison de la marche avec l’utilisation d’un véhicule personnel et des transports en commun par les urbains ou péri-urbains. « Cette notion de « commuter» ou de « piéton roulant » est particulièrement exacerbée en Ile-de-France et le Grand Paris va encore l’accentuer. (…) certaines gares de province anticipent d’ailleurs l’accélération à venir dans la fréquentation des TER et se préparent à devenir des pôles d’échanges multimodaux », note Eric Merklen, directeur général marketing de MediaTransports.

lenteur

Les pratiques de la marche sont modifiées avec le déploiement de la technologie. Les déplacements d’hyper-proximité ont aussi leurs « mutants ». Léa Marzloff, consultante Mobilités au cabinet d’études et de prospective Chronos évoque le « piéton augmenté » qui « se met rapidement à cartographier la ville et à se réapproprier l’espace ». Les objets connectés sont donc au cœur des enjeux de communications interactives et géolocalisées et leur déploiement a sans doute influencé la conception de la nouvelle génération d’abribus installée à Paris à compter du deuxième semestre 2014 par JCDecaux.

abribus2014

Le fait le plus marquant est l’alliance du digital et du mobile. Depuis 2013 INSERT a bien mesurer l’enjeu du trio dooh / mobile / interactivité. Cinq campagnes 2013 incluaient des dispositifs d’interactivité via des QR Codes ou la technologie Near Field Communication (NFC). Une campagne Dacia a obtenu d’importants taux de transformation : après avoir scanné l’affiche, le piéton était guidé par son téléphone vers la concession la plus proche où il pouvait participer à un tirage au sort pour gagner une Sandero. « On est au tout début de l’outdoor social (…) Une dimension de communauté online à mettre en regard de ce que l’on peut proposer en outdoor et qui s’ajoute aux mécanismes de géolocalisation », Sébastien Romelot estime directeur général INSERT.

Depuis les tables interactives en passant par les bâches et les événements rue, les marques veulent  interpeler sur tout le parcours du piéton. « À l’heure du multicanal et des points de vente connectés, le piéton continuera à tenir une place de choix dans les stratégies de contact des marques ».

Sources : la revue « Le Contact », N°8 Influencia *Enquête Globale Transport (2009-2011) du STIF **nous consulter.

Notre vie digitale de demain tiendra dans la main…

Top 5 des enseignements et tendances de la 9e édition du Mobile World Congress

1. Des smartphones « pas chers » mais pas « bas de gamme » : 25 euros. On attend la sortie en 2014 d’un smartphone spécial « marchés émergents » par la Fondation Mozilla. En attendant, la nouvelle gamme Nokia X, avec trois smartphones (X, Xplus et XL) est à moins de 150 euros.

2. A peine la 4G, déjà la 5G ? Prévue pour 2020, la nouvelle norme affiche une promesse de télécharger 1000 fois plus vite qu’en 4G, soit un film…en moins d’une seconde. Le directeur d’Orange Labs a expliqué cette semaine que « les générations de normes de téléphonie mobile se succèdent en moyenne tous les six à sept ans. C’est normal qu’on pense déjà à la 5G ». Attention à ne pas « perdre » les consommateurs qui passent doucement de la 3G à la 4G…

3. Bracelets, montres… toujours connectés. Huawei, Samsung, Sony…tous veulent des accessoires connectés pour toujours plus de services aux consommateurs : mesurer son activité physique, prendre des photos…le « prêt-à-emporter » séduit les consommateurs mais aussi les constructeurs qui y voient une bonne opportunité de rattraper des ventes de smartphones déclinantes. Canalys, publie d’ailleurs les tendances sur les ventes mondiales de bracelets et de montres connectés qui devraient dépasser les 17 millions en 2014…45 millions en 2017.

4. Le tour de force de Samsung. Samsung a présenté le S5, la deuxième version de sa montre (Gear2), et un bracelet (Gear Fit) avec un écran Oled incurvé.

5. Sunpartner, technologie made in France. Grâce au « Wysips » (film photovoltaïque), Sunpartner (PME d’Aix-en-Provence) propose le premier téléphone capable de se recharger à la lumière. La technologie est fiable (Sunpartner avait déjà présenté l’année dernière un prototype monté sur un Nokia), mais il va falloir être patient car l’Alcatel Touch M Pop ne sera disponible qu’en 2015.

7012206

 

2014 sera « consOOH »

3 exigences ont guidé les afficheurs en 2014 à construire ou à renforcer leurs solutions FMCG : puissance, modularité, ciblage pour assurer la visibilité, suivre le parcours shopper et créer la préférence de marque.

FMCG2

 

FMCG poster

Nous consulter, « il faut » en savoir plus …

Clear Channel gagne les Bus de Clermont-Ferrand

concessions busClear Channel remporte l’appel d’offre pour la régie des espaces publicitaires des Bus du Syndicat Mixte des Transports en Commun de l’agglomération Clermontoise (SMTC), à partir du 1er mars 2014 et pour une durée de 5 ans. Déjà présent à Clermont-Ferrand en Grand Format, dans les Malls et dans les Parkings du centre-ville, Clear Channel propose 4 nouveaux réseaux Bus et renforce sa part de marché qui passe à 24% sur l’agglomération clermontoise. Les 24 lignes (153 bus) desservent les 17 communes de l’agglomération et 6 des communes péri-urbaines soit près de 285 000 habitants quand l’aire urbaine compte 463 900 habitants (données 2010).place-de-jaude-clermont-ferrand-noel

« Lumières » sur le parcours du shopper par Royal Philips

ibeaconÇa se passe à Euroshop, Düsseldorf : Royal Philips, la structure de Philips dédiée à la santé et au bien être, teste l’optimisation de l’expérience shopper avec la technologie iBeacon via les ampoules led connectées. Le Lifi est une technologie de transmission de données sans fil utilisant la lumière (le spectre optique). On rappelle que le shopper doit être équipé d’un smartphone et avoir préalablement téléchargé l’application dédiée. Ensuite ce sont les ampoules led intelligentes installées au plafond du point de vente qui s’illuminent et interagissent avec le smartphone du consommateur pour le guider dans les linéaires. Elles lui délivrent des informations sur les produits recherchés et /ou lui signifier des offres promotionnelles et toute autre information en lien avec le programme de fidélité de l’enseigne.

On notera que les coréens ont encore une longueur d’avance : en septembre 2013 déjà, l’enseigne Emart avait imaginé un dispositif similaire sur un mode ludique.

http://ooh-tv.fr/2013/09/02/coree-du-sud-emart-utilise-lifi-mobile-tester-du-push-promo-geolocalise-en-magasin/

Philips-Connected-retail-lighting-system-infographic

Avec 60% des détenteurs de smartphone qui s’en servent en magasin (étude The Logic Group and Ipsos MORI UK), les attentes des consommateurs sur l’usage du mobile in store sont claires : ils veulent gagner du temps (73%) et économiser de l’argent (69%). Ces 2 critères doivent donc guider tous les développements d’applications d’enseigne.

Sources : The Logic Group and Ipsos MORI UK et communiqué de presse du newscenter.philips. 17 février 2014 « Philips Lighting invente le magasin de demain »

Ooh! une régie locale Google Adwords…

google adwordsPrenez un afficheur ancré dans le territoire (plus 6 500 communes et plus de 50 000 clients locaux actifs) et qui « cast » les parcours consommateurs, ajoutez un « gros » service de publicités en ligne et vous obtenez le partenariat signé en février 2014 entre Clear Channel France et Google Adwords. Clear Channel France veut en effet « garantir à ses clients l’expertise, le conseil et la gestion complète des campagnes Google Adwords aussi bien sur le Search que sur le display ou sur YouTube ». L’offre devrait permettre aux entreprises locales d’apparaitre dans les pages de recherche Google de façon pertinente et ciblée et de « faire connaître, de faire venir et de faire acheter les clients aussi bien sur le web que dans les points de vente », selon le communiqué de presse de l’afficheur. Proposer aux TPE-PME des solutions de communication traditionnelles et digitales pour développer leur notoriété et la préférence de marque en suivant le « parcours » depuis le domicile du consommateur jusqu’au lieu d’achat, constitue une avancée pour le média OOH et un nouveau terrain de jeu pour les forces de vente locales de CCF. Edward Ungar, Directeur Channel Sales chez Google EMEA précise que  « la diversification et la complémentarité de nos offres vont permettre aux entreprises locales françaises de bénéficier de solutions de communication à la fois on line et off line extrêmement pertinentes et puissantes pour leur développement », et Philippe Baudillon, Président de Clear Channel France, de conclure « ce partenariat s’inscrit dans la continuité de la digitalisation de Clear Channel, initiée il y a maintenant deux ans avec notre marque Play, afin de communiquer auprès du consommateur dorénavant on et off ».

La création OOH en fête.

Le Grand Prix de la Communication Extérieure, organisé par l’Union de la Publicité Extérieure, a dévoilé son palmarès jeudi 28 novembre, accordant le grand prix 2013 à la campagne Evian signée BETC, dont on rappellera la prouesse technique et le jeu créatif mis en valeur notamment dans le métro parisien ou via le jeu des emplacements intelligents retenus sur certains Kiosques de la capitale : http://ooh-tv.fr/2013/11/29/france-40eme-grand-prix-communication-exterieure-remporte-evian-betc/

 

Quatre prix ont également récompensé TBWA\Paris pour McDonald’s, BETC pour Ricard, DDB pour le musée de la grande guerre et LEG pour Naturalia.

Anniversaire (40 ans oblige), les organisateurs ont voulu rendre hommage à « l’affiche ». « De l’importance de la création en affichage », comme dit Mercedes Erra, est né le Grand Prix des Grands Prix, le vote du public (panel de 1 000 personnes de l’institut Iligo), parmi ces 40 années de création en communication extérieure. C’est la campagne « Hiver 08 » de la Fondation Abbé Pierre, de l’agence BDDP Unlimited (campagne lauréate d’ailleurs de l’édition 2009) qui a retenu toute l’attention. Quand on sait que cette semaine la fondation s’affiche encore sur nos murs, avec pour signature « Ils ont eu un passé, aidons les à retrouver un avenir »)…

décembre 2013 :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce prix rappelle et interpelle sur le fait qu’une affiche 4X3 est au format du logement d’une famille de cinq personnes. Cette campagne avait également reçu le Grand Prix de la communication citoyenne en 2009, décerné par un jury de députés et de publicitaires.

Grand Prix des Grands Prix :