Archive pour mars 2014

Reconductions en région

poitiersMétrobus quant à lui (qui totalise à date 76% de PDM), est reconduit sur Besançon et Poitiers. Vitalis, la régie des Transports de Poitiers, confie pour 3 ans la concession
publicitaire de son parc de bus. Le contrat prévoit l’exploitation de 767 faces (intérieur et extérieur des bus) réparties sur le parc de 117 bus qui desservent 12 communes de l’agglomération poitevine (138 000 habitants). D’après Metrobus, le réseau de transport enregistre plus de 15 millions de voyages par an.

Image1Début mars on se souvient que la régie avait aussi été confirmée pour une durée de 4 ans pour la concession de Besançon. Le contrat bisontin, effectif depuis le 1er mars 2014, prévoit l’exploitation de 491 faces publicitaires sur le parc de 163 bus desservant 7 communes de l’agglomération (131 000 habitants), totalisant environ 24 millions de voyages par an.



Acheter du CPM (au spot/contact) en dooh, c’est possible…

Acheter l’audience qui vous intéresse…c’est possible avec PLAY.

Pour délivrer les profils socio-démographiques, socio-comportementaux et habitudes de consommation de l’audience dans ses malls (et par malls), CCF a travaillé sur le croisement de données issues de SIMARIS 2012, Kantar World Panel 2012 et Experian 2012 appliquées spécifiquement aux parcours PLAY en malls. Fort de premiers résultats de post test d’efficacité publicitaire et ventes (via les instituts Iligo, Popai, ou Ipsos), l’afficheur qualifie et connaît de manière approfondie les attentes en termes de publicités des shoppers. Quand on sait que 76% des décisions d’achat se font sur le point de vente on comprend l’enjeu pour les marques d’être sur « le dernier mètre » et d’activer le top of mind.

ccf audience play

Les maître mots chez PLAY sont QUALIFICATION et MODULARITE. Qualification des audiences, des malls et jusqu’au totem lui-même. D’où le déploiement d’offres packagées en hyper affinité / proximité avec les enseignes et la possibilité de sélectionner au cas par cas des totems identifiés. Quant à l’enjeu de la MODULARITE, PLAY propose plusieurs modes d’achat et modulations tarifaires : MODULARITÉ GÉOGRAPHIQUE, MODULARITÉ TEMPORELLE (Full time, Part-Time, Access), MODULARITÉ DURÉE (semaines consécutives préférentielles).

playsurmesure

De plus, on note une tendance de fond : le relais sur le mobile. CCF travaille sur le déploiement fin 2014 d’une solution Mobile permettant un vrai rebond, entre les écrans (OOH/DOOH et mobile/web).

2014 année du Mondial de l’Auto…l’OOH dans les starting-blocks

ooh dans les startingL’édition 2012 avait affiché 1,2 million de visiteurs, dont 66% d’hommes. 35% de familles avec enfants qui affirmaient leur intention d’acheter une voiture dans les 2 ans. (sources : SIMM TGI 2013, foyer avec enfants de 0-12 ans).

oohauto

Le Mondial est un rdv incontournable pour les marques du secteur. Tous les afficheurs proposent donc une fois encore cette année des offres packagées …les marques elles aussi, sont dans les starting-blocks…

 

Nous consulter, « faut » en savoir plus …

Le piéton à l’honneur

Avec plus de 15,9 millions de déplacements par jour de semaine en IDF (soit 39% des déplacements exclusivement à pied*), le piéton est à l’honneur dans le dernier numéro de la revue d’INfluencia, « Contact ». Avec le développement de la mobilité et de la technologie le piéton est au cœur des problématiques des média OOH et DOOH. Il est un enjeu d’études sociologique autant que publicitaire.

Il n’existe pas 1 piéton mais des piétons, avec des mobilités différentes, des rythmes, des attentes et des exigences aussi parfois très changeantes. Ce potentiel d’opportunités de contact et d’expérience avec les marques a bousculé les offres et le marketing des afficheurs. « Pour émerger dans la sur-sollicitation publicitaire, l’analyse sociodémographique ne suffit plus. Il faut réussir a comprendre les modes de vie des consommateurs qui passent devant les affiches, le lieu où ils se trouvent, leur état d’esprit, mais aussi la qualité de leur attention qui est de plus en plus impactée par le téléphone mobile, la musique ou plus simplement les bruits de la ville », souligne Caroline Mériaux, directrice du marketing, de la relation client et de la communication chez Clear Channel France. Les afficheurs ont intégré des approches plus affinitaires dans l’étude de leur audience: la méthode CAST chez Clear Channel, la gamme Touch de MediaTransports.

On assiste même au développement d’une nouvelle notion : le « piéton roulant » pour dire la conjugaison de la marche avec l’utilisation d’un véhicule personnel et des transports en commun par les urbains ou péri-urbains. « Cette notion de « commuter» ou de « piéton roulant » est particulièrement exacerbée en Ile-de-France et le Grand Paris va encore l’accentuer. (…) certaines gares de province anticipent d’ailleurs l’accélération à venir dans la fréquentation des TER et se préparent à devenir des pôles d’échanges multimodaux », note Eric Merklen, directeur général marketing de MediaTransports.

lenteur

Les pratiques de la marche sont modifiées avec le déploiement de la technologie. Les déplacements d’hyper-proximité ont aussi leurs « mutants ». Léa Marzloff, consultante Mobilités au cabinet d’études et de prospective Chronos évoque le « piéton augmenté » qui « se met rapidement à cartographier la ville et à se réapproprier l’espace ». Les objets connectés sont donc au cœur des enjeux de communications interactives et géolocalisées et leur déploiement a sans doute influencé la conception de la nouvelle génération d’abribus installée à Paris à compter du deuxième semestre 2014 par JCDecaux.

abribus2014

Le fait le plus marquant est l’alliance du digital et du mobile. Depuis 2013 INSERT a bien mesurer l’enjeu du trio dooh / mobile / interactivité. Cinq campagnes 2013 incluaient des dispositifs d’interactivité via des QR Codes ou la technologie Near Field Communication (NFC). Une campagne Dacia a obtenu d’importants taux de transformation : après avoir scanné l’affiche, le piéton était guidé par son téléphone vers la concession la plus proche où il pouvait participer à un tirage au sort pour gagner une Sandero. « On est au tout début de l’outdoor social (…) Une dimension de communauté online à mettre en regard de ce que l’on peut proposer en outdoor et qui s’ajoute aux mécanismes de géolocalisation », Sébastien Romelot estime directeur général INSERT.

Depuis les tables interactives en passant par les bâches et les événements rue, les marques veulent  interpeler sur tout le parcours du piéton. « À l’heure du multicanal et des points de vente connectés, le piéton continuera à tenir une place de choix dans les stratégies de contact des marques ».

Sources : la revue « Le Contact », N°8 Influencia *Enquête Globale Transport (2009-2011) du STIF **nous consulter.