La France, plus urbaine que jamais…

En 2010, 77,5 % de la population française vivait en zone urbaine selon une étude de l’Insee publiée le 25 août dernier. Les villes occupent désormais 21,8 % du territoire national, soit une progression de 19 % en dix ans. Cette urbanisation est marquée principalement par un étalement urbain, notamment des petites unités urbaines (moins de 10 000 hab.), qui ont vu leur superficie progresser fortement (+ 9.700 km² entre 1999 et 2010). Mais d’un point de vue démographique, ce sont les petites unités urbaines et l’espace rural qui gagnent le plus d’habitants.

« 95% du territoire français vit désormais sous l’influence des villes », Bernard Morel, chef du département de l’action régionale de l’Insee. Les trois-quarts des Français vivant en zone rurale habitent dans une commune située dans l’orbite proche d’une ville. » 

La ville a gagné du terrain. La ville au sens de l’aire urbaine, c’est-à-dire le bassin de vie qui rayonne autour d’un centre, et qui englobe toutes les communes dont 40% des habitants au moins travaillent dans le pôle urbain central. Le territoire de tous ces pôles urbains centraux de l’Hexagone a gonflé de 20% entre 1999 et 2008, tandis que celui des couronnes périurbaines, autour des villes, enflait de 40% dans la même période.

Etude INSEE Le découpage en unités urbaines. Insee Première n° 1374 et 1375 sur les aires urbaines (octobre 2011) et n° 1364 sur les unités urbaines (août 2011). 

Laisser un commentaire